Imprimer

Conférence des Mouvements du 7 octobre 2014 : Contribution des Associations Familiales Protestantes

Publié dans position_societe

dessin famille enfant

 Les Associations Familiales Protestantes, comme toutes les associations familiales, sont à l’écoute des demandes exprimées ou des besoins qui émergent pour toutes les familles et face à la crise de confiance que notre pays traverse d’une manière générale, l’éducation et l’école sont des sujets qui reviennent souvent dans les conversations, les échanges ou les débats.

Les parents étant les premiers éducateurs de leurs enfants, ont aussi le souci de déléguer cette responsabilité aux enseignants dans le cadre scolaire mais restent impliqués, investis ou en tout cas devraient l’être. Les parents ont un devoir et un besoin de transmission à la génération qui les suit et les choses se compliquent quand l’école véhicule des pensées et des valeurs contraires à leurs convictions.

D’autre part, beaucoup déclarent ne plus croire en l’avenir et du coup transmettent ce malaise à la génération qui suit.

Il y a un vrai défi à relever, car nous sommes convaincus que pour toute femme, tout homme, il y a un avenir plein d’espérance et nous nous remettons sans cesse en question : comment redonner confiance ? Comment mieux répondre aux attentes de toutes ces familles que nous rencontrons ? Comment être transmetteurs de bénédiction (dire du bien) pour la nation ? Comment, tout en étant fidèles à notre identité, être mieux à l’écoute et évoluer, s’adapter à l’évolution de la société, et accepter de se réformer.

Nous savons tous que la neutralité en matière d’éducation n'existe pas. L’enseignant transmet non seulement ce qu’il sait mais aussi ce qu’il est.

C’est pourquoi, les Associations Familiales Protestantes travaillent le sujet de l’ouverture d’écoles, le méditent, le corrigent, alimentent une réflexion constante. Elles ont le statut d’écoles privées hors contrat et ne bénéficient d’aucune aide de l’état. Elles mettent en place des autofinancements pour que le montant de l’inscription des enfants dans de telles écoles, ne soit pas discriminatoire et que les familles les moins aisées, aient le choix d’inscrire leurs enfants dans une école privée protestante.

 Il y a actuellement en France 23 établissements « Protestants Evangéliques » dont 4 ouvertures ce mois de septembre. Une quinzaine de projets sont en cours (de ce qui est connu à ce jour). Les AFP restent attentives à la mobilisation des familles protestantes dans le domaine de l'éducation.

Pour les AFP, Marie-Françoise Bougeot

déléguée à la Conférence des Mouvements à l’UNAF