Annuaire des AFP

AnnuaireRetrouvez l'annuaire des AFP
Et contactez celle de votre département

Cliquez ICI >>

__________________________

LIBRE DE LE DIRE : Une action initiée par le CNEF

(Cliquez sur le logo ci-dessous pour en savoir plus)

Enregistrer

Enregistrer

Les AFP aujourd'hui

Imprimer

F. Caron remplace PPK au CA de l'UNAF

Publié dans Les AFP Aujourd'hui

CONSEIL d’ADMINISTRATION de L’UNAF

Séance du 10 décembre 2010

Propos de P.P.  Kaltenbach.

 Françoise Caron (Evangélique), remplace P.P. Kaltenbach ( Réformé) pour représenter  le protestantisme au sein du CA de l’UNAF

 Madame Francoise Caron, Vice Présidente des AFP, présidente d’AFP dans le Val d’Oise, est l’épouse du pasteur Christian Caron,  président du comité de la Fédération des Eglises

 du Plein Evangile, secrétaire du Conseil National des Evangéliques de France.

 Avec F.Caron, c’est donc l’une des fractions vivantes et ouvertes à la fois d’un protestantisme évangélique qui mobilise chaque dimanche 75% du protestantisme pratiquant cotisant, associatif et familial ( 460.000 sur 600.000 selon le dernier sondage IFOP de novembre 2010 ( Cf exemplaire du journal  Réforme remis sur table).

 Je rappelle le chiffre de 1.800.000 catholiques pratiquants et cotisants et pourquoi pas l’absurde slogan : «  Islam seconde religion de France, six millions de musulmans » pour vous redire l’importance qui s’attache à  «  Définir, dénombrer et évaluer » toute organisation aui parle au nom d’autrui et se dit représentative :... Syndicats ..... partis ... associations ...., églises,  y compris l’UNAF et ses 750.000 familles.

  Cette élection dépasse les questions de personne parce quelle est riche de sens à plus d’un titre

 I Elle témoigne que l’entente, la confiance et la coopération sont souhaitées, possibles et fructueuses  entre membres des églises historiques, et des églises évangéliques.

 II Elle témoigne de la vitalité et du réveil d’un protestantisme français endormi et replié depuis un demi siècle surtout en matière familiale. Lorsque le président de l’UNAF  de 1975 a voulu une présence protestante dans votre CA, il restait 5 associations éparses et désunies dans 5 départements. Les églises historiques ne manifestaient plus aucun intérêt pour la Famille :  L’effet « 68 »  avait aggravé l’effet Vichy. En 2010,  les AFP comptent 4000 familles dans 65 associations et 35 départements, dont les colloques de Fontevraud manifestent l’unité et la vitalité. Je pense raisonnable d’escompter à moyen terme 150 associations dans 50 départements regroupant 15.000 familles militantes et, à long terme, 20% du protestantisme vivant soit 120.000  fidèles.

 III Ce Réveil puise en effet sa force  non point dans les mérites des personnes ou des institutions mais dans  les valeurs fondatrices du protestantisme  mais aussi les  évolutions lourdes  de la société.

 En protestantisme,

 • C’est la fidélité retrouvée aux grandes affirmations et aux principes institutionnels de la REFORME : (sacerdoce universel,  un homme une voix, régime presbytero synodal, élection des pasteurs et des conseils, séparation des pouvoirs et des intérêts)  cette Réforme française dont Michelet ( Histoire de France 1856) écrit qu’elle avait inventé la démocratie religieuse et la République en mai 1559.

  •C’est la redécouverte de l’héritage d’une histoire douloureuse qui – en France- a fait du protestantisme une religion décentralisée, familiale, associative, démocratique et laïque.

 En société

 Coté Famille

Individualisme, relativisme  d’un coté, Etatisme et corporatisme de l’autre ont  fait naître depuis la fin des années «  1970 » une France à deux vitesses familiales au sein de laquelle 25 % des  parents et des enfants paient le tribut  affectif, éducatif et économique que l’on sait aux multiples solitudes et déchirures. Les militants évangéliques qui - à la différence de certains  travailleurs sociaux- offrent à ces détresses  la chaleur d’un groupe humain en savent quelque chose. La  lutte contre la solitude ne vient-elle pas d’être déclarée Grande Cause nationale ? Avec ses valeurs, le modèle familial protestant : des enfants durablement élevés par un père et une mère eux mêmes liés par le Droit est à nouveau perçu comme protecteur du faible, favorisant la transmission des valeurs de gratuité et d’entraide comme la recherche du bonheur.Le Doyen Carbonnier a dit : «  Pas de droits  pour ceux qui refusent le Droit ; plus prosaîquement : on ne peut faire divorcer équitablement des gens non mariés. Mieux : il y a lieu de combattre un PACS dévoyé en niche fiscale.

 Coté Association

C’est Philippe Seguin  ( Préface d’ « Associations lucratives sans but » « ) qui aura le mieux décrit dés 1995 la crise de valeurs qui secoue la vie associative en France en redisant que  gratuité, bénévolat, engagement personnel sont à  restaurer comme primat d’authencité associative notament par le poyen de la transparence et de la gouvernance. Et nous savons l’étroitesse du lien entre vitalité associative, vie familiale, bénévolat  et dons.

 Telles sont les raisons pour lesquelles l’Assemblée des AFP  le 3 octobre 2010 à Fontevraud, a  demandé à Françoise Caron de nous représenter dans votre Conseil au moins durant deux années. Je lui exprime notre gratitude pour avoir accepté cet engagement dont chacun ici connait la charge.

 Avec elle nous sommes assurés que  le double objectif de représentativité et certification  des effectifs  bénévoles et des comptes d’emploi de l’argent donné aux associations  ne sera  pas abandonné.