Annuaire des AFP

AnnuaireRetrouvez l'annuaire des AFP
Et contactez celle de votre département

Cliquez ICI >>

__________________________

LIBRE DE LE DIRE : Une action initiée par le CNEF

(Cliquez sur le logo ci-dessous pour en savoir plus)

Enregistrer

Enregistrer

Les AFP aujourd'hui

Imprimer

LES TROIS ATOUTS des AFP. Avril 2012

Publié dans Les AFP Aujourd'hui

LES TROIS ATOUTS des AFP. Avril 2012

I Un statut législatif unique et contraignant.

 • C’est le législateur qui institue les AFP interlocuteurs des pouvoirs publics, pas les églises.

• Dans la République, c’est en raison de leur appartenance confessionnelle que les AFP sont invitées à siéger dans les conseils d’administration d’une institution publique. Cette exception de taille à la laïcité française n’est contestée par personne.

• Les notions de familles membres et d’association familiale sont définies par la Loi.

• Chaque AFP doit être agréée par la commission de contrôle pluraliste de l’UDAF de son ressort avec la caution d’un mouvement national administrateur de l’UNAF.

• Les effectifs départementaux sont certifiés annuellement par l’UDAF du ressort.

• Chaque année les noms, adresses et la composition familiale des membres de chaque AFP. sont déclarées auprès de l’UDAF du ressort avant centralisation et contrôle par l’UNAF.

• L’UNAF et les UDAF sont soumises aux contrôles de la Cour des Comptes.

Par les garanties légales de transparence et de gouvernance qu’il institue, ce statut favorise les AFP en termes de représentativité et de crédibilité au sein du protestantisme, du mouvement familial, du monde associatif et de la société.

Mieux, ce statut vaut aux AFP une présomption irréfragable de laïcité. C’est ainsi que toute tentative venant par exemple d’une caisse sociale, ou d’une collectivité locale pour refuser un agrément ou un financement à une AFP motif pris de l’étiquette «  protestante » peut-être enrayée comme de droit. Cette situation est unique au sein du protestantisme.

II Un projet associatif et confessionnel unique

Inscrit dans la logique du projet d’Etats Généraux initié en 1984 avec le parrainage de Jacques Ellul, le projet des AFP consiste à promouvoir une action associative, familiale et sociale dans les milieux issus de la Réforme, sans considération d’appartenance dénominationnelle. Le « covenant » qui unit les AFP veut faire mouvement sans faire institution. Statuts, Charte et Convention font de cette action unie la condition d‘appartenance au mouvement. Les AFP sont le seul mouvement protestant associant à parité des associations adhérant à la FPF et au CNEF, voir à ces deux instances à la fois. Ce faisant elles offrent, localement, un outil de réconciliation entre protestants pratiquants.

III La seule force qui vaille : l’héritage de la Réforme dans une société de défiance en quête de repères, de rigueur, de chaleur et de confiance.

 La force qui anime les AFP, explique les modalités et l’ampleur de leur réveil, c’est l’héritage de la Réforme , le salut par l’Ecriture, la Grâce et la Foi seules.

Depuis peu, cet héritage l’entre en résonnance avec plusieurs attentes lourdes de la société française. C’est le moment d‘évoquer Marc Bloch pour qui l’étude de l’histoire n’est pas repli sur le passé mais recherche de ce qui fait l’unité de l’homme. Nos pères nous ont transmis. A nous de « dire à nos fils que... »

Un seul danger nous menace. Devenir des gestionnaires infidèles, enfouir nos talents, cesser de transmettre.

Puisse notre relativisme institutionnel nous en protéger. Puissent nos actes porter sens et parler pour nous.