Imprimer

Communiqué Sondage IFOP 2012 pour comprendre la démarche des AFP et les suites à donner

Publié dans Dossier complet IFOP AFP 2012

 COMMUNIQUE 

SONDAGE IFOP 2012

  Situation et vocation des Associations Familiales Protestantes

dans la France de 2012 . 

Ce sondage a été commandé dans la perspective du XV° Colloque biennal de Fontevraud qui met un terme à une étape initiée en 1975.  

1975. Deux évènements accidentels, extérieurs aux AFP (alors disparues depuis quinze ans) se produisen : La réforme de l’UNAF et les Assises du Protestantisme. Ils vont produire en 1984 le premier colloque de Fontevraud avec le projets d’Etats Généraux du Protestantisme parrainé par J. Ellul. ( NB Les AFP détiennent un carton de manuscrits inédits de J. Ellul)

 2012. Deux constats contradictoires conduisent les AFP à commander leur sondage.

La mise en œuvre du projet d’Etats Généraux dans leur domaine a eu des conséquences positives avec un triplement des effectifs certifiés dans 80 associations issues de 40 départements, adossées à dix églises. L’effet du réveil évangélique s’accentue dés 2005. De son coté, l’ UNAF, avec une chute d’un tiers de ses effectifs en trente ans, voit sa représentativité mise en cause y compris par la Cour des Comptes.

 Le sondage IFOP  a facilité la réponse aux questions suivantes .

• Pourquoi cette croissance des AFP ? Où puisent -t -elles cette force  de résister et penser libre ?

• Qu’est ce qu’un protestant «actifs » ? Combien sont - ils ? Surtout quelle différence entre : «  Se déclarent «  et «  Pratiquent ?

• Chute quantitative et qualitative de l’UNAF ? Quelle explication ? Que faire ?