Imprimer

Annexe THOMAS PIKETTI selon WIKIPEDIA

Publié dans Démocratie interne et représentativité de l’UNAF

Annexe THOMAS PIKETTI selon WIKIPEDIA

 

 Jeunesse et formation

Il naît en banlieue parisienne à Clichy, dans une famille populaire d'un couple de soixante-huitards, qui a notamment élevé des chèvres dans l'Aude 1. Très bon élève, après un baccalauréat

À l'ENS, il s'oriente vers l'étude de la science économique. Il soutient à 22 ans et quelques jours sa thèse de doctorat, portant sur la théorie de la redistribution des richesses, préparée à l'ENS et à la London School of Economics, sous la direction de Roger Guesnerie. Sa thèse, intitulée Essais sur la théorie de la redistribution des richesses2, obtient le prix de la meilleure thèse de l'année 1993 décerné par l'Association française de sciences économiques 3.

 

Carrière professionnelle

Après sa thèse, il enseigne de 1993 à 1995 au Massachusetts Institute of Technology. En 1995, il intègre le CNRS comme chargé de recherche. À partir de 2000, il devient directeur d'études à l'EHESS. Il a été de fin 2006 à début 2007, le premier directeur de l'École d'économie de Paris (qui regroupe l'ex-DELTA, le CERAS et le CEPREMAP), après avoir consacré trois ans à sa création4. Il a rapidement quitté la direction, en conséquence de son engagement dans la campagne électorale présidentielle pour Ségolène Royal (incompatible avec le devoir de réserve) et d’après lui selon une décision « prise de longue date5 ». Il y est professeur depuis 2007.

 

Vie privée

Il a été le compagnon d'Aurélie Filippetti, femme politique verte puis socialiste. En 2009, il a été placé en garde à vue suite à une plainte déposée par celle-ci contre lui pour violences conjugales6. Cette dernière a retiré sa plainte après qu'il ait reconnu les faits; cela a débouché sur « un avis de classement, avertissement et rappel à la loi » pour Thomas Piketty. Selon l'entourage d'Aurélie Filippetti, « M. Piketty ayant reconnu les faits de violence à l'encontre de Mme Filippetti et s'étant excusé, Mme Filippetti, dans l'intérêt des familles et des enfants, n'a pas donné suite à la procédure »7

 

Engagement politique

Proche du Parti socialiste, il a participé à la commission économique du Parti socialiste de 1995 à 199724 ; lors de la campagne présidentielle 2007, il s'est engagé en faveur de Ségolène Royal25,26, dont il était conseiller économique. D'après la liste arrêtée au 11 novembre 2003, il est membre du Comité d'orientation scientifique de l'association À gauche en Europe fondée par Michel Rocard et Dominique Strauss-Kahn..