Imprimer

Les ACTES de l'AG des AFP du 15 juin 2013

Publié dans DOSSIER AG 15 juin 2013

                ASSEMBLEE GENERALE DU 15 JUIN 2013

QUORUM et LÉGITIMITÉ

ü  Présents : 108 personnes

ü  AFP représentées : 55 sur 87 enregistrées dont 61 agréées

Soit 36 départements représentés : 02, 21, 26, 25, 29, 31, 33, 34, 38, 39, 42, 43, 51, 52, 56, 57, 63, 67, 68, 69, 56, 59, 70, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 86, 88, 91, 92, 93, 94, et 95

ü  13 Administrateurs présents :

Attard 38, Carbonnier 75 , Caron 95, Charles 29, Durrleman 26, de Felice 92, Kaltenbach75, Lauzet 30, Mastriforti 95, Morawek 38, Oberkampf 75, Potenti 33, Rives 75

ü  4 Administrateurs excusés :

Michel 91, Raoul Duval 69, Riche 57, Valluis 75

ü  Buffet acheté : 100 personnes

DECISIONS ADMINISTRATIVES

ü  QUITUS aux trésoriers

ü  BUDGET : Compte tenu de la date tardive, budget voté en excédent pour financer l’Assemblée Générale, le futur Sondage IFOP et Protestants en Fête. 

Remboursement de 50% des frais de transport hors « Ile de France ».

Il sera demandé aux AFP retardataires ou absentes de régulariser leur situation statutaire pour le 31 décembre 2013 auprès de Françoise Caron.

RAPPORT MORAL, BILAN ET PERSPECTIVES

Parachevant les travaux de 2010 et 2011, l’assemblée de 2012 avait défini le cadre juridique fondé sur la conformité aux diverses législations et le principe de Convention, d’une part et d’autre part, le projet associatif. Celui-ci consiste à promouvoir une action familiale, unie, dans les églises issues de la Réforme sans considération de dénomination.

Priorités et programmes 2012-2017 avaient été arrêtés.

L’assemblée de 2013 a organisé le travail en répartissant par personne, compétence et région, sur la base du volontariat, les actions qui seront conduites localement conformément aux priorités décidées en 2012.

C’est une assemblée d’applications pratiques.

Une attention particulière est portée aux dossiers par la mise en œuvre d’un groupe de juristes pour arbitrer les conflits et assurer le respect des disciplines dont les thèmes pilotes sont :

- Confiance, Jeunesse, Famille, Médias, Transparence, Municipales.

Des dispositions ont été prises pour vérifier le respect par chaque AFP des engagements statutaires librement pris. Une instance d’arbitrage des conflits et de discipline statutaire a été constituée à cet effet.

SITUATION ET VOCATION DES AFP DANS LA FRANCE DE 2013

Dans la société publique

UNAF/UDAF : Les relations avec les pouvoirs publics sont instituées par la loi.

ü  Conséquences :

L’objet social des AFP doit se conformer au code de la famille : « Promouvoir la défense et les intérêts matériels et moraux des familles membres ». Seul mouvement appelé par les pouvoirs publics en tant que protestants, les AFP ont accès de plein droit à la politique familiale. Elles sont présentes au conseil d’administration de l‘UNAF (Françoise Caron) et au Haut Conseil de la Famille (PP Kaltenbach). Aucune administration ne peut arguer du caractère confessionnel d‘une AFP pour rejeter une demande légale ou réglementaire.

ü  Conséquences :

• les effectifs des AFP sont certifiés par les UDAF.

• les AFP ne sont pas une église.

• les AFP ne peuvent adhérer qu’à l’UNAF.

Au sein du protestantisme

L’objet social est de promouvoir une action familiale, associative, unie au sein des églises issues de la Réforme dont la Charte de 1999 reprend les grandes affirmations.

ü  Conséquences :

  • Pluralisme d‘étiquettes et unité d’action

Toutes les instances des AFP doivent s’efforcer au pluralisme dénominationnel. Il y a là une obligation de résultat et une condition d’agrément. Les AFP sont le seul mouvement protestant qui fasse de la coopération entre membres des multiples églises issues de la Réforme, la condition substantielle d’agrément national et local. Chaque AFP peut adhérer soit au CNEF soit à la FPF soit aux deux.

Au plan national, les AFP procèdent par Conventions, par exemple, avec le CNEF et la FPF.

Au plan local la coopération doit être recherchée dans le cadre des Fédérations agréées par les UDAF. La création d’une Fédération des AFP s’impose donc dés lors que plusieurs AFP se créent dans un département.

  • Le principe de Convention 

Les AFP font action unie sans unité institutionnelle. Les textes fondateurs (Charte, Convention, Statuts, dispositions diverses adoptées de 2000 à 2012, s’inspirent du CONTRAT : sacerdoce universel et du régime presbytéro-synodal) constituent les disciplines que les personnes physiques et morales membres s’engagent à respecter explicitement et qui figurent dans les statuts locaux. Les AFP devront être statutairement en règle fin décembre 2013.

D’Octobre 2012 à Juin 2013

La France a changé !

                 - Famille et jeunesse dans la rue,

                 - l’effet transparence et confiance.

DEPENSE PUBLIQUE ET ELECTIONS MUNICIPALES

L’assemblée Générale de juin 2013 s’est tenue dans une conjoncture inattendue qu’il s’agisse des protestantismes ou de la société française. En outre, que nous le voulions ou pas, la perspective des élections municipales pèse sur tous les esprits.

PROTESTANTISME

Le sondage IFOP d’octobre 2012 confirmait les bouleversements survenus au sein du protestantisme depuis 1970. (J. Fourquet, directeur Opinion de l’IFOP). Clic ici

La première fracture distingue ceux qui se « Déclarent » protestants ou « proches » de ceux qualifiés de « Pratiquants » parce qu’ils vont au culte tous les dimanches. Lorsque 600.000 français vont au culte le dimanche (1.800.000 catholiques), 460.000 se revendiquent de mouvances « Evangéliques », 140.000 des Luthéros Réformées. Entre ces deux « Peuples », l’écart d’âge constitue la seconde fracture : 42% des Luthéros Réformés (Emergents selon terminologie IFOP) ont plus de 65 ans contre 17% des « Emergents ». 4% des Luthéros Reformés ont moins de 25 ans contre 16% des « Emergents ».

SOCIETE PUBLIQUE FRANCAISE ET JEUNESSE - NON SENS ET CONTRE SENS

Les détenteurs de la Parole Publique (Corporatisme, Etatisme et Média) se sont coupés d’une jeunesse qu’ils voudraient couper de la Famille. C’est une erreur historique.

I - La Famille est un lieu de gratuité, de bénévolat, de résistance aux Pouvoirs. Détruire la Famille en séparant les enfants des parents et les femmes de leurs hommes est de la logique des tyrans, de Louis XIV à Pol Pot en passant par Staline, Hitler et Mao. Les conservateurs le savent bien qui eux s’appuient sur la Famille, de Pétain aux colonels Grecs en passant par Salazar.

II -La Famille première des Valeurs pour les jeunes.

III - Tous les jeunes savent qu’avoir une vraie famille devient un privilège croissant. (cf Louis Chauvel « Classes moyennes à la dérive » République des idées. Seuil 2006 P 77 « Solidarité familiale ou impasse civilisationnelle » « La solidarité familiale et privée, menace pour la cohésion sociale. La situation n’est soutenable que parce que la famille - les parents- apporte un soutien économique considérable. Mais ceux qui reçoivent le plus sont les enfants de familles mieux situées. L’argent va à l’argent. Malheur à celui qui n’a pas le soutien du capital de sa famille. C’est une société de mendicité familiale.  Le soutien de la famille devient un moyen essentiel de survie ». « Une famille stable protège mieux que les diplômes ce qui est source de reproduction sans contrôle institutionnel. Les relations familiales risquent de remplacer les relations du travail ce qui serait être source d’inégalités aléatoires non prévisibles".

Pis les jeunes sans diplôme se révèlent moralement plus rigoureux que les diplômés. (Cf « La machine à trier » pages 34 et 65 « Cahuc, Zylberberg, Eyrolles Septembre 2011. Livre de chevet pour AFP. Le rejet des médias par les jeunes. Confondant France du Bruitage-Image-Télécratique et France du Ressenti, le discours « Vous n’êtes pas si nombreux que cela. Vous êtes des manipulés,  des violents » a été reçu comme un déni doublé d’un mépris par la génération qui se découvrait dans la rue. D’où l’importance retrouvée du thème « Génération « en 2013.

HYPOTHESE « OH ! JEUNESSE ENNEMIE » ?

Abusant du mariage homosexuel, jusqu’à l’épuisement médiatique, les « Prescripteurs de parole publique » ont crié à l’Ordre Moral catholique d’une France d’avant hier manipulant les jeunes. Or la génération des enfants de divorcés, recomposés (27 % des enfants) n’est pas une France progressiste, heureuse. Pas plus homophobe qu’islamophobe, elle n’a de « moderne » que son inscription au calendrier. C’est la France souffrante des « Sans famille » à « Deux vitesses familiales ». Celle du chômage jeune de masse (Deux fois le chômage adultes et plus encore si l’on décompte les fonctionnaires). Celle des sans diplômes, à l’avenir bouché. Les petits enfants de 68 Serait-ce le ressenti de cette Génération ? Aucune des forces politiques, syndicales ou religieuses ne pouvait jeter dans les rues, autant de jeunes, aussi paisibles, des mois durant. Plus grave encore ces « Prescripteurs », ont fait découvrir à cette Génération que la classe publique pouvait mentir sur fonds publics (150 .000 manifestants ..... !!. Risques de violence.... ! Les Français favorables au projet de loi. On ne retire aucun droit à personne), dans le même temps qu’elle portait la Transparence au zénith, choc Cahuzac oblige !

  ELECTIONS MUNICIPALES 2014

Frigide Barjot crée son parti : « Avenir pour tous ».  Patrick Besson annonce de populisme chrétien des « invisibles ». Le gouvernement propose des emplois Lucchini perçus par les jeunes comme autant d’insultes subventionnées (Cf annexe). Les AFP font l’hypothèse de l’entrée en société d’une Génération plus sensible que ses pères aux thèmes d‘Actions associatives, unitaires, locales, hors institutions. Des actions portant Transparence et Gouvernance, Participation et Certification, Séparation des Pouvoirs et Nouveau bénévolat.

Seul un sondage IFOP lourd permettrait de le vérifier. En cas de réponse positive, les outils mis au point depuis 1984/1995 (Certificat de transparence, Label IDEAS, OBRAL, etc.) seraient portés par des jeunes dans les secteurs associatifs aidés qui les concernent le plus : Famille, Enfance, Ecole, Formation Professionnelle, Marché du Travail etc.

Si l’hypothèse se vérifie, les AFP auraient enfin trouvé ce qu’elles recherchent vainement depuis 20 ans, un « peuple » engagé pour communiquer leur message via des actes...... des grains de sable porteurs de sens.

DECISIONS

  • RIGUEUR et STATUTS

Françoise Caron interrogera toutes les AFP en retard sur le respect explicite des engagements pris dans le cadre des textes (Charte, Convention et Statuts). Echéance 31 décembre 2013, notamment la création de Fédérations.

  • ARBITRAGE ET DISCIPLINE

Il est créé une instance cumulant les fonctions de juge de paix et Cour Suprême qui proposera ses procédures aux instances : Bureau, Conseil d’administration. Assemblée : JP Riche (Zone CONCORDAT & FEPEF), Maître J.H Carbonnier  (ZONE IDF Réformé), Maître Nicolas Duval (Evangélique SEL IDF), Maître A. Durrlemann (VALENCE ZONE Rhône Alpes Réformé)

  • SONDAGE IFOP 

« Protestantisme, jeunesse  Génération 18-25 ans » : Réveil et Municipales ? SONDAGE IFOP. PPK, M. Levy , Michaek Picart , Mat Marvane S. Baleverde, M. Tribalat

  • FAMILLES

M F. Bougeot, REAP. 06 31 57 55 40 -  1 rue des Lachats - ST Dizier 52 100

FJA. JJ Langlois.

  • QUARTIER LIBRE

B Huetz, Mulhouse, « Porte Ouverte ».

  • ECOLE Europe 

Anne Oberkampf, L. Bussière (Au cas où les AFP s’engageraient dans un projet éducatif, Yves Quéré accepte de le placer sous le patronage de France Quéré.)

  • RELATIONS EGLISES « CNEF, FPF ...... 

JH Carbonnier, F Caron, S Lauzet, J Valluis

  • PROTESTANTS en FETE

F. Caron, M. Rives (mise en règle des AFP de Paris et Fédération)

  • GOUVERNANCE 

Patrick Node Langlois, PP Kaltenbach

  • MEDIA     

T. Legall (CNEF), Vermesse CPDH

  • JEUNESSE & MUNICIPALES

Matt Marvane (Dijon), de Leiris (Vienne), F Meyer (Sotteville),   F Moutot F. (Thoiry)

  • OBRAL

Danièle Attard et Matt Glock, Grenoble, reprennent le site de D. Wendel.

  • TRANSPARENCE

PP Kaltenbach

  • FRANCOPHONIE

S. Lauzet

  • CONSEIL NATIONAL

En charge de la cohérence et du développement, la réunion annuelle des responsables de ces dossiers autour du Conseil d’administration constitue le Conseil National des AFP. Procédure et composition à définir d’ici fin 2013