Imprimer

L’engagement des jeunes comme bénévoles : perception des jeunes bénévoles et de leurs parents

Publié dans UNAF

UNAF - Etude qualitative n° 7-2

Image : Couverture de l’étude qualitative

Téléchargez l'Etude Qualitative Nr 7.2 (1.4 Mo - Format pdf)

L’UNAF publie l’étude qualitative n°7-2 de l’UNAF « L’engagement des jeunes comme bénévoles : perception des jeunes bénévoles et de leurs parents ».

Le bénévolat des jeunes intéresse notre institution à plus d’un titre. Le rapport moral 2012-2014 de l’UNAF proposait d’étudier cette question sous l’angle de l’accès des jeunes à l’autonomie. En tant qu’association, nous sommes bien-sûr aussi interpellés par l’engagement des jeunes : sont-ils susceptibles de nous rejoindre, aujourd’hui ou plutôt demain quand ils auront fondé une famille ?
A toutes ces questions nous avons tenté d’apporter une première réponse en interviewant des responsables associatifs, ceux qui accueillent aujourd’hui le plus de jeunes bénévoles. Par ailleurs, il nous a paru indispensable d’interroger les jeunes bénévoles eux-mêmes ainsi que leurs parents.

Nous vous présentons ici une synthèse de 8 « focus groupes » qui ont réunis 51 jeunes et 16 parents. Elle révèle la perception positive du bénévolat par les jeunes qui déclarent avoir été sensible, souvent dès l’enfance, à la « misère du monde », et confirme l’importance de la transmission familiale concernant l’engagement. Ils reconnaissent aussi l’apport de leur bénévolat qui leur permet d’agir et de vivre des expériences fortes et les fait grandir tant au plan de leur personnalité que de l’acquisition de divers compétences « professionalisantes ». Concernant les associations familiales, celles-ci semblent souffrir d’un déficit de notoriété mais les jeunes pourraient s’y engager pour aider les familles au quotidien et contribuer au lien social entre les familles.

Pour toute question sur l’étude : phumann[at]unaf.fr
Pour obtenir des exemplaires papier de cette étude : elaroubine@unaf.fr

Voir l'article dans son intégralité : ICI

Ndlr Françoise Caron : Il est à souligner une forte présence et une grande mobilisation de la jeunesse protestante dans le mouvement familial avec un bel exemple comme celui de quartier libre dont les animateurs sont principalement des jeunes bénévoles en direction d'enfants et de jeunes ados.

>> Vous trouverez plus de renseignements sur le sujet dans notre archive ci-dessous :

Quartier Libre - animation Jeunesse

Quartier Libre en quelques mots